Presentation

Rupture du Ligament Croisé Antérieur chez la femme


Les risques de lésion du ligament croisé antérieur (LCA) sont beaucoup plus importants chez la femme que chez l’homme. Risque 4 à 6 fois plus important pour les mêmes pratiques sportives et à contraintes égales.

Les explications de ce phénomène sont multifactorielles  :

* Facteurs anatomiques : hyperlaxité, rigidité du LCA, anatomie du fémur, du tibia.

* Facteurs biomécaniques : Déséquilibre neuro-musculaire entre le quadriceps et les ischio-jambiers; valgus jambier

* Facteurs hormonaux : Risque nettement plus important dans la 1ère partie du cycle menstruel qu’en période post ovulatoire

* Facteurs extrinsèques : Interviennent également les conditions de jeu : entrainement/compétition ; pluviométrie, surface de jeu …

Face à ce problème, des programmes de prévention ont été élaborés incluant du travail de kinésithérapie et du travail à l’entrainement, portant sur :

* Renforcement musculaire

* Etirements

* Proprioceptivité

* Travail de l’équilibre

* Conditionnement, sensibilisation aux positions à risque

* Modifications techniques

 

Des articles plus détaillés sont visibles à ces adresses :

Articles plutôt médicaux : www.rhumatologie-bichat.com/Congres2011/16Lefevre.ppt

http://chirurgiedusport.com/Pathologie-GENOU-Ligament-Fragilite__particuliere_du_ligament_croise_chez_la_femme_au_cours_de_l_exercice_sportif___raisons_et_attitudes_therapeutiques-f-3-c-2331-sc-6-a-760042.html

Article plutôt de « terrain » (page 24) : http://fr.fifa.com/mm/document/footballdevelopment/medical/59/78/19/ffb_gesamt_f_22033.pdf



Posté dans : Le coin du sportif, Non classé